• 3114 visits
  • 2 articles
  • 1189 hearts
  • 93 comments

Présentation 19/11/2015




 
Bonjour tout le monde.


Me revoilà avec une nouvelle histoire Larry que j'ai écrite durant le NaNoWriMo (National Novel Writing Month). C'est un défi qui consiste à écrire un texte (fiction, OS, nouvelle...) de 50,000 mots en trente jours. Donc voilà, c'est de l'écriture qui privilégie la quantité à la qualité. Chose qui ne plait pas forcément à tout le monde... J'espère quand même que l'histoire vous plaira. Moi j'ai bien aimé l'écrire alors je crois que c'est ce qui compte. Si vous êtes intéressé-e-s par le Nano, vous trouverez plus d'indications sur le site : http://nanowrimo.org/. Voilà voilà.


Sinon, si vous avez envie, vous pouvez me retrouver sur The Hospice et sur Somewhere Out In Space qui sont également des fictions Larry. Je participe aussi au Christmas Challenge 2015 donc je serai sur Candles tout le mois de Décembre, si ça vous intéresse.
Vous pouvez venir m'embêter sur Twitter : @Corpsebrade.
Vous pouvez aussi utiliser le hashtag #Papillonfic si vous voulez parler de l'histoire sur teuteur et je crois que c'est tout.
Merci pour tout, vraiment. Vous êtes chouettes.

Bonne lecture.

FICTION TERMINEE ♥

Prologue 19/11/2015



 

Si tu lis ça, c'est que tu as survécu toute ta vie jusqu'à maintenant. Tu as survécu aux traumatismes, au c½ur brisé, à la fatigue, à la dévastation, aux possibles drames familiaux, à toutes les petites choses de la vie qui t'ont blessé. Tu as survécu à toutes les différentes phases de la vie jusqu'ici.
Si tu lis ça, c'est que moi aussi j'ai survécu à tout ça. Difficilement parfois, comme toi, mais je l'ai fait. On s'en fiche du reste, on a réussi, on peut encore le faire, c'est ce qui compte.

Et voilà où tu te trouves.

Allez relève-toi, c'est sale par terre. C'est pas ta place, tu vaux mieux que ça. C'est Harry qui m'a appris qu'on valait tous mieux que ça. On déchire tout putain.



Alors quoi ? Tu vas pas abandonner maintenant. Tout ira bien. Ça aussi ça vient d'Harry : tout ira bien. Où que tu sois, dans la grande ville de Londres, dans un petit village au sud de la France, sur une plage tropicale au Philippines ou sur le Mont Fuji au Japon. On s'en fiche de savoir où est-ce que tu es. Tu peux continuer à survivre n'importe où. Tu peux tout faire et tout vivre, allez, c'est toi qui commande.
 
Putain, t'es génial, tu as survécu à TOUT.
 
Si tu décides de continuer à lire ça, tu comprendras comment moi j'y ai survécu.
 
Je te préviens : ce n'est pas une histoire de malade – enfin si, un peu – mais il ne se passe pas des trucs comme dans les films hyper géniaux que tu regardes le soir sur ton canapé avec un grand bol de Golden Grahams. Il n'y a pas de superhéros qui change le monde, il n'y a pas de fille super canon qui change un homme – mais il y a un mec super canon, si ça t'intéresse – bien sûr fais gaffe il est à moi dans l'histoire -, il n'y a pas non le héros principal qui survit à un gros crash d'avion. C'est simple, pas toujours très intéressant, parfois même chiant. Ça finit par être un peu compliqué au bout d'un moment, mais voilà, on est tous obligés de passer par des embuches moins cool que les soirs remplis de bonheur. Voilà, ça arrive, tout le monde passe par ça. Même toi pas vrai ?
 
Alors voilà c'est ça : si tu décides de continuer à lire ça, tu vas devoir me supporter. Et je peux t'assurer que dans le genre chiant – compliqué – capricieux – et difficile – l'auteure n'y a pas été de main morte sur mon personnage. Donc sois indulgent avec moi, steuplé. J'essaye de m'améliorer avec ce qu'on me donne. Et quand ce qu'on m'a donné, c'est Harry, je peux vous dire que ça arrange certaines choses. Ça en empire d'autres, cependant.


Essayez de ne pas tomber amoureu-x-ses d'Harry à travers mon récit, s'il vous plait, ça me rendrait jaloux.
 
Donc, pour conclure, si tu t'engages à lire la suite il faut que tu saches aussi que c'est une histoire (d'amour ?) entre Harry et moi. Moi, tu peux m'appeler Louis. Je suis tellement emmerdant que tu ne risques pas d'oublier mon prénom. Voilà, c'est un peu une histoire d'amour, mais ne le dis pas à Harry il ne le sait pas encore.
 
Tu es prévenu, si tu lis la suite de mon récit, tu t'engages personnellement à subir tes propres larmes et ta propre colère. Je ne suis en aucun responsable OK ? Donc prends une grande couverture douce, enroule-toi dedans, bois un bon cappuccino bien chaud et admire le massacre.
 
Et pour les insultes, t'iras t'adresser à Harry, il sait mieux me défendre que moi-même.
 

Blogs to discover